SUJETS DIVERS

  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle

Gourmandise et applications de rencontres.

J’ai très souvent l’impression que les applications de rencontre sont une sorte de supermarché dans lequel nous voulons toujours être trop gourmand quant à nos attentes. 

 

Vous swippez à droite ou à gauche afin d’obtenir le produit rêvé. Trop mince ? Pas assez mince ? Pas de soucis, un autre match vous attend. 

 

Vos critères peuvent parfois devenir excessifs, une paire de lunettes démodées peut devenir un excellent motif pour ne pas engager une conversation. Un filtre Snapchat oreille de lapin peut rapidement faire « cheap », non cette personne n’est pas assez bien pour vous. 

 

Mais au final, que cherchez-vous ? Votre faim de perle rare ne vous aurait-elle pas troublé au point de laisser place à un silence en guise de réponse à cette question ? Cette quête imparfaite de perfection ne vous aurait-elle pas perdu(e)?

 

La perfection dans ce monde ne peut exister (elle serait bien fade sinon).

 

Prenez le temps de dialoguer, une personne ne se limite pas à une image ou à un match. Tant de choses peuvent la décrire et vous la faire apprécier.

C’est souvent en devenant trop exigeant(e) que nous pouvons passer à côté de belles choses. Je ne le sais que trop bien, j’ai pendant très longtemps été adepte de cette exigence. Elle ne peut mener au bonheur.

Après tout, il ne faut jamais juger un livre à sa couverture, certaines couvertures peuvent nous réserver de très belles surprises !

Gare à l'envoûtement que peuvent provoquer les parfums de la marque Monsieur D. 

Choisir un parfum peut souvent si vous êtes aussi indécis que moi être une réelle mission impossible. À la manière d'un Tom Cruise de la parfumerie, vous errerez dans un magasin à la recherche de votre bonheur avec vos 1001 testeurs. 

 

C'est grâce à cette collaboration  avec les parfums monsieur D que j'ai pu découvrir qu'il y avait bien d'autres marques que les grands classiques avec lesquels nous aimons tous et toutes nous parfumer, dans des senteurs qui pourraient tout simplement vous envoûter et dans des prix très abordables !  

 

En effet, j'ai pu découvrir la gamme de parfum que propose cette marque. 

Tous comportent des adjectifs très sympathiques avec la lettre D (D comme Déterminé, divin, dynamique et distingué) et n'excèdent pas le prix de 10,90€ sans pour autant perdre en qualité. Leur odeur peut tenir une journée entière sur vous. 

 

Ces parfums peuvent s'adresser à de nombreux hommes. J'ai pour ma part été conquis par deux modèles. Le parfum D comme divin (La Havane) ayant une senteur ambrée tout simplement délicieuse ainsi que le parfum D comme distingué ( Le parfum ) ayant une senteur à la fois virile et douce. Les deux autres parfums quant à eux peuvent faire le bonheur de ceux qui aiment des parfums aux allures fraîches et fruitées. 

 

Cette marque met alors en avant  " Des eaux de parfum élégantes façon gentleman.

Le tout 100% made in France, avec au minimum 80% d’ingrédients naturels."

 

N'êtes-vous pas conquis ?

 

 

Au plaisir de vous écrire ! 

Miroir mon beau miroir, qui payera mes factures ?

La gratuité et la mode.

Oh quel beau milieu que le domaine de la mode, on ne peut qu’adorer ce milieu qui nous fait tous et toutes rêver. Avoir une place dans ce milieu est un privilège étant donné la rareté des places et cette immense concurrence à laquelle vous devez faire face. (C’est peut être finalement plus simple de triompher dans Hunger Games).

 

Mais quelles réalités se cachent derrière ce milieu ? Somme-nous tous riches dés l’instant où nous travaillons dans ce milieu ? 

 

La réponse est non, ne vous fiez pas aux apparences qui parfois pourraient être trompeuses. Je pense que beaucoup de personnes pourraient penser par exemple qu’un influenceur rassemblant plusieurs dizaines de milliers de followers est forcément riche. C’est d’ailleurs une question que l’on m’a souvent posé et bien non. Tout comme un ou une modèle photo que vous pouvez voir collaborez avec plusieurs photographes sur différents projets ou bien un photographe travaillant lui également sur plusieurs projets, la réponse est toujours non.

 

Pourquoi

 

Il y a bien des réponses à cette question, chaque personne aura sa propre réponse et ne sera peut être pas d’accord avec mes dires.

 

Selon moi, la mode étant un milieu de base inaccessible et aux places limitées, nous sommes tous et toutes happés par la tentation d’accepter de travailler gratuitement car vous vous rendez compte « cela n’arrive pas à n’importe qui », « c’est un honneur » (c’est également un honneur de ne pas pouvoir vous assumez totalement financièrement parlant, mais ce n’est pas grave, vous allez avoir en contrepartie un beau cadeau). Ne vous bercez pas d’illusions, si vous aviez dit non pour effectuer cette mission gratuitement, une autre personne aura pris votre place très rapidement !

 

Le manque de connaissance de ce domaine peut également vous pousser à accepter certaines choses. Comme beaucoup de règles ne sont pas établies ni fixées, il y a donc des règles très souvent fonctionnant au cas par cas. Le fonctionnement diffère d’une marque à l’autre. C’est difficile dans ce cas de savoir exactement si la gratuité est normale ou non puisque rien n’est formellement établi, ce n’est pas comme un CDI ou un CDD dans un domaine comme la vente ou encore la finance où votre rémunération et vos conditions seront fixées par votre contrat de travail.

 

Il y a également un problème : beaucoup trop de personnes acceptent de travailler gratuitement. Alors oui c’est super d’effectuer certaines tâches gratuitement, mais si tout le monde accepte de faire la dite chose de la sorte, cela n’aura que pour effet d’encourager les marques à continuer à fonctionner ainsi. Nous avons alors également notre part de responsabilité dans ce système. 

 

Maintenant penchons-nous du côté des conséquences et des réalités.

 

Etant donné que vous travaillez gratuitement, vous ne pouvez pas vous assumer financièrement parlant. Chaque mois sera alors un défi et vous vous demandez bien trop souvent comment vous allez faire. (Ne baissez pas les bras, l’avenir vous réserve probablement de belles surprises).

 

Ensuite, la mauvaise estime de soi, si vous travaillez gratuitement en permanence, ceci fait que votre travail n’aura pour ainsi dire aucune valeur à vos yeux. C’est quelque chose d’assez compliqué à vivre et pouvant vous pousser à vous poser de nombreux questionnements qui n’ont pas lieu d’être ! (Croyez-en vous et ne désespérez pas).

 

Enfin, vous ne pourrez continuer ainsi ad vitam aeternam, je trouve cela quand même triste de ne plus pouvoir exercer dans un milieu dans lequel nous avons notre place et notre force tout simplement car derrière, les règles ne sont pas fixées. (Soyez fermes et fixez des règles à la fois professionnelles et bénéfiques pour vous).

Mais quelles solutions pourraient-être prises ? 

 

Pour ma part, je pense qu’il faudrait établir des règles fixes en terme de tarification. Si nous prenons par exemple le fonctionnement des influenceurs, chacun a sa façon de fonctionner mais en soi c’est un travail et de photographie et de communication visuelle. La tarification devrait dépendre de ces deux prestations réunies en prenant bien évidemment en compte votre nombre de followers. Une catégorisation des different profils suivant le nombre de personnes qui vous suivent devrait être mise en place avec des tarifs précis. 

 

Si nous prenons l’exemple de mannequins débutants et sans agence postulant de temps à autre pour certaines missions, cette grille tarifaire devrait être également présente soit calculée en fonction du nombre d’heures travaillées soit calculée en fonction de la prestation qui comprend tout de même votre présence sur un shooting mais aussi vos droits d’image que vous donnez à la marque. 

 

Si nous prenons enfin l’exemple de stagiaires (assistant styliste, modéliste ou autre) travaillant pour certaines marques de prêt à porter ou de luxe, il faudrait là également qu’il y ait des règles fixes afin qu’il n’y ait pas de débordement et que le ou la stagiaire ne se sente pas utilisé(e). Beaucoup de marques profitent de ces stagiaires pour les faire travailler plus qu’ils ne devraient le faire et ce n’est pas normal, ce n’est pas car la marque a une très grande renommée qu’elle peut se permettre de profiter d’une personne car nous avons tous des droits et nous sommes tous égaux devant la loi.

 

Cet article touche à sa fin, je ne l’ai pas rédigé afin de dénigrer des marques mais, tout simplement pour lever le voile sur certaines interrogations et peut-être même nous pousser à réfléchir sur des solutions envisageables à long terme afin que tout le monde puisse y trouver son compte car peu importe le côté duquel vous vous trouvez, nous avons tous la même volonté de réussir et d’accomplir de belles et de grandes choses. 

au plaisir de vous écrire !

le citron vaincra !

LE 14 AVRIL - 16:26

Aujourd'hui, je vais changer de sujet et sortir de ma zone de confort (pour une fois). Je vais vous parler d'une astuce que j'ai appris par l'intermédiaire d'une amie et qui pourrait vous être utile pour vous hommes et femmes de tout âge !

 

Tout d'abord première question : avez-vous un citron errant dans votre cuisine ou bien dans votre corbeille de fruits ? (C'est de la sorte que j'ai voulu tester l'expérience et puis par la suite j'ai investis...). 

 

Si la réponse à cette question est oui, je vais désormais vous poser  une question un peu déplacée... Avez-vous sur votre peau de temps à autre ou bien en invasion des petits points noirs ? 

 

Si la réponse est à nouveau oui, alors n'ayez crainte, j'ai une solution pour vous ! 

La solution se trouve dans mon titre. Le citron pourrait tout simplement être une alternative peu coûteuse et naturelle à ces petits problèmes de peau qui parfois nous dérange et armé(e)s de kleenex ou de coton tige nous fait faire des folies. 

 

Je n'ai pas pour habitude de rédiger ce type d'article car je n'ai tout simplement aucune routine beauté, je préfère laisser respirer ma peau et ne pas lui infliger trop de supplices sinon elle me le fera comprendre de manière rouge et disgracieuse ( il m'arrive parfois d'effectuer des gommages ou autre). 

 

Photo : Vanessa Mckeown

Revenons à nos moutons ! Le citron vaincra ? Mais comment ? 

 

C'est simple, prenez un citron, coupez le en quartier (vous pouvez éventuellement couper ce quartier en deux si vous préférez un plus petit morceau) ensuite attraper ce quartier et étalez le sur votre visage (ne soyez pas non plus barbares, un léger frottement suffit sur les zones considérées par vous mêmes comme étant en quarantaine). Maintenant vous pouvez jeter ce citron, ça pique légèrement et vous avez probablement des petites pulpes de citron sur le visage (vous pouvez les enlever, ne vous en faite pas), reproduisez ce geste pendant une semaine chaque soir, dormez avec, lavez votre visage le lendemain matin et vous pourrez constater (je pense) de belles améliorations ! 

 

Néanmoins pour ce genre de "soin", il y a beaucoup de façons différentes de faire, certaines personnes utilisent un coton pour l'appliquer, d'autres diluent avec autre chose et d'autres encore pressent le citron. Alors soyez libres d'aller à la pêche aux informations et de voir également si cela peut être adapté à votre peau (je ne voudrais pas faire le malheur de certains ou de certaines). 

 

Il ne me reste plus qu'à finir ma petite cure de citron sans oublier de bien hydrater ma peau après ceci !

Des bisous citronnés !